Blonde Attitude : L’Ancien Testament

Bonjour Bonjour ! 

Je voudrais commencer par une histoire dont j’ai été agréablement surprise !

Hier, j’étais en plein rangement à la maison et j’ai fait une trouvaille… Un trésor, un bijoux ! Bref, une petite merveille trouvée dans les affaires de ma mère, au fond d’un tiroir.

Picture0001Ancien modèle Vintage – Ray Ban.

.

Autant vous dire que je suis aux Anges.

C’est Rétro à MORT !

.

Anyway.

Aujourd’hui je voulais vous parler d’un bouquin que j’ai adoré il y a quelques années de ça : Blonde Attitude, de Plum Sykes.

Je l’appelle l’Ancien Testament car il faut bien avouer que maintenant, Le Diable S’habille en Prada est notre bible à toutes.  Je parle bien évidement du livre, et non du Film ! Bien qu’il était très bon avec de bonnes actrices, le livre est quand même mille fois mieux !!!

BLONDE ATTITUDE

9782266158350

De quoi ça parle ? D’une journaliste de mode, célibataire, vivant en plein cœur de Manhattan et cherchant l’amour, avec un grand A. Sa meilleure amie, une princesse de Park Avenue, légèrement pétasse sur les bords (si je puis m’exprimer aiiinsi) va l’aider dans ses recherches. Elle a aussi une bande de copines, toutes plus riches et stylées les unes que les autres.

Résumé exact : « On peut être belle à mourir, faire régulièrement la une des magazines people et avoir sa table réservée dans les restaurants les plus branchés, sans un fiancé à ses côtés, on est définitivement hors jeu. C’est ce que découvre avec effroi Julie Bergdorf, la blonde et excentrique héritière des grands magasins du même nom, référence absolue de la mode à New York. Un fiancé ? Puisqu’il le faut. .. Mais où donc se procurer cet accessoire si soudainement indispensable ? Le parcours du combattant commence pour les petites petites princesses de Park Avenue »

Pourquoi il faut absolument l’acheter ? Mis à part l’histoire qui est marrante, l’écrivain à une écriture nature et écrit comme elle pense. Ce qui ne manque pas de donner des expressions assez cocasses parfois. C’est simplement écrit comme on parle à 20 ans. Ensuite durant tout le roman, l’héroïne n’a de cesse de citer des grandes marques, décrire ce qu’elle porte et comment elle l’assortit. Ce qui est finalement très instructif. Elle parle des façons de faire dans une certaine société et décrit à la perfection le monde dans lequel elle se trouve. Petit point en plus : aucun complexe niveau sexe.

Critiques : On peut avoir du mal à se plonger dans ce monde un peu superficiel, très attaché aux apparences, ce qui peut vite faire lâcher certaines lectrices. Cependant  on s’attache aussi rapidement à l’héroïne et ses amies. Certains passages peuvent être longuets sur les bords, mais chaque détails a son importance dans l’histoire ! La fin est un petit peu prévisible, mais elle a son charme.

Avis du site Evene.fr : « Être blonde à New York, ce n’est pas simplement avoir les cheveux colorés, c’est une attitude, une philosophie de vie qui nécessite un investissement de soi. Réajuster au moins tous les deux jours sa couleur au salon très branché Bergdorf, rendre visite à son dermato pour bénéficier des nouveaux peelings ou aller dans les soirées glamour. Très superficielles, les « Princesses de Park Avenue » ne jurent que par les sacs Hermès et ne s’essuient qu’avec des mouchoirs en papier Versace. Avec humour et ironie, Plum Sykes brosse un portrait féroce de la jet-set new-yorkaise. L’auteur donne la parole à une brune fraîchement blonde dont on ne connaît pas l’identité. Une sorte de Bridget Jones qui rêve de se suicider dans un peignoir rose pêche, brodé « RITZ – Paris », en avalant une boîte d’Advils. Julie, sa meilleure amie, très compulsive, est l’héritière du grand magasin de luxe Bergdorf, à l’image de l’excentrique Paris Hilton. Avoir la « Blonde attitude » se résume à trois objectifs : se fiancer (sinon les invitations aux avant-premières des films vous sont interdites), paraître heureuse et se faire couvrir de diamants. Les nombreuses piques lancées aux célébrités, notamment à Chelsea Clinton qui a mis du temps à découvrir le fer à défriser, sont savoureuses. Le roman est truffé de références très « in » mais qui ne sont pas toujours très parlantes – comme les jeans Chloé, les fleurs de Lexington Kinnicut, les madeleines de Magnolia Bakery – sauf pour les habitués des quartiers très chics de Manhattan. Le lecteur français n’est pas en reste avec les allusions à Fauchon ou au Café Flore. ‘Blonde attitude’ est un roman très drôle à lire sur la plage pour celles qui adorent la mode, les potins de stars et les héroïnes à la ‘Sex and the city’. »

9782266158350

Et vous, l’avez-vous aimé ? Qu’en pensez-vous ?

.

Publicités

2 réflexions sur “Blonde Attitude : L’Ancien Testament

  1. D’habitude je me promène de billet en billet silencieusement mais là… celui-ci mérite un grand bravo ! Voilà un billet super complet, qui réponds à toutes mes questions dans le cadre de mon projet pro. Un grand merci pour ce superbe boulot !!

Partager votre opinion

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s