Fashion History

Hello !

Natalia-Vodianova-Mert-Alas-Marcus-Piggott-couverture-Vogue-Paris-mars-2012

Je parcourais les nombreux articles que mes consœurs écrivent chaque jours depuis maintenant pas mal de temps.

Des tendances, des styles, des idées, des découvertes, des coups de cœurs et coups de gueules… Comme si nous pouvions changer quoi que se soit à notre petit monde qui tourne malgré tout bien rond.

Non, plus maintenant, en tout cas pas tout de suite.

La mode c’est comme la danse. Si tu veux savoir tout faire, commence par la base, le classique. Dans mon cas, si je veux tout savoir, il faut commencer par la base, l’histoire. Ce que beaucoup d’entre nous ne font pas forcément. Je trouvais donc intéressant de faire découvrir aux lecteurs/lectrices pourquoi nous en sommes arrivés là et comment.

Un plongeons dans notre passé qui devrait intéresser pas mal de monde… Du moins je l’espère !

(Pour information, je ne vais pas écrire cet article en anglais car il y a beaucoup de termes que je ne connais pas et je ne voudrais pas faire d’erreurs.)

.

.

.

Commençons par le commencement…

Avant le 20ème siècle

– Les vêtements étaient un mode de vie plutôt qu’une mode en soit. Ils servaient d’indicateurs d’âge et de classe sociale.

– Création du Dandisme.

– Les 4 grands acteurs sont : Louis XIV, Brummel, Baudelaire & Worth

– Brummel est l’initiateur du costume avec la cravate

– Worth fit le premier à travailler par collection et par saison. Il est à l’origine de la maison de couture parisienne, de la haute couture et des défilés. Grâce à ses créations, il est passé du simple statut d’artisan à celui d’artiste et était considéré comme de la haute bourgeoisie.

Esquisse_d'une_histoire_de_la_mode_depuis_un_siècle_-_Costumes_d'hommes

Les années 1900 – 1914

– Ce sont les grands débuts de la Haute Couture.

– Les canons de beauté de l’époque sont encore dans les règles des siècles passés, chevelure abondante et silhouette en S.

– En 1900, il y a l’exposition universelle à Paris qui commence à ouvrir les parisiennes sur le monde.

– Les 4 grands couturiers de l’époque sont Doucet, Poiret, Suarès & Breton.

– Doucet est l’un des premiers à ouvrir une maison de couture parisienne comme on les connaît aujourd’hui. Il arrive à déplacer le champ social de la mode.

– Paul Poiret a fait de la Mode un phénomène de société et arrive à mettre l’art au centre de ce monde en ouvrant l’école Martine qui regroupe tous les arts qui existent pour favoriser la création. Il libéra la femme et remettra sérieusement en question le corset. Dans ses créations, il laisse apparaître les formes avec beaucoup de fluidité. Il mis en avant le turban, les culottes et les pantalon bouffant.

– Apparition de Coco Chanel & Cocteau, Elsa Schiaparelli, Dali et Picabra.

– Mariano Fortuny créa la robe Delphos et le plissé de soie.

paul-poiret

Les années 1914 – 1918

– La Guerre bouleverse tout. Les femmes doivent travailler et s’habille donc beaucoup plus fonctionnelle qu’auparavant.

– Le kaki devient tendance.

– Apparition des pantalons pour femmes, des jupes cloches, volantes ou plissées.

– CHANEL débarque et vient faire évoluer la mode avec des vêtements sobre de sport, elle utilise le tweed et le jersey et instaure la mode des cheveux courts.

– Mis en valeur des seins au niveau du bien-être.

1289971855

Les années 1919 – 1929

– La mode à l’allure garçonne fait fureur. C’est Chanel qui la lança. Anti-romantique au possible, se sont les jeunes femmes un peu garçon manqué qui sont minces et élancée et qui veulent de la simplicité mais avec un tissu travaillé. On y trouve des inspirations du folklore slave. Apparition de la fameuse petite robe noire.

– Il est très clair que Paris domine le monde de la mode.

– Développement de la parfumerie, du prêt-à-porter de luxe et démocratisation des vêtements de sport que Chanel a lancé auparavant.

– 4 autres couturiers font parler d’eux : Jeanne Lanvin, Molyneux, Jeann Paquin et Jean Patou.

– Pour LANVIN, elle est à fond dans le courant romantique et n’adhère pas à l’allure garçonne. Elle créa les premiers vêtements pour enfants.

– Molyneux est aussi dans le romantisme. Sa spécialité est la robe à la coupe irréprochable très empirique.

– Paquin développa les techniques de promotion et créa la « réclame » qui est l’ancêtre de la publicité. Elle organisa les premiers défilés tels qu’on les connaît aujourd’hui.

– Patou fit des vêtements de sport sa spécialité et fit des collections où l’on pouvoir voir apparaître le corps des femmes et leur bronzage.

6a010534a85cc1970b0162fc31c262970d-320wi mode_annees_20_mode_large_histoire

Les années 1930 – 1938

– C’est l’époque de la récession et de la crise, l’évasion est donc très demandée.

– Les maisons de couture se lancent presque toutes dans le prêt-à-porter et commencent à poser leurs griffes sur les accessoires.

– On peut voir un gros retour sur les valeurs traditionnelles, ce qui signifie que les femmes reviennent à leurs places initiales et redeviennent un peu plus féminine. Finit la mode garçonne. Bonjour à l’élégance, la fluidité, la taille marqué et les cheveux longs et ondulés. Mis en avant à cette époque de Nina Ricci.

– Apparition de nouvelles grandes maison : Balenciaga et Jean Desses.

– Paris commence à être concurrencé par Londres (Burberry) et New-York. Explosion du Glamour Hollywoodien.

– Les étoffes évoluent beaucoup avec les coupes en biais, le jersey de soie, le synthétique et le stretch.

– Pour la journée, les femmes mettent des jupes (genoux / mi-mollet) et des chemisier.

prohibition-women-le-bonbon

Les années 1939 – 1945

– Mode = résistance.

– S’habiller devient une nécessité mais on essaye de rester élégant malgré tout. Les femmes sont très ingénieuses et le système est Roi.

– Balenciaga développe une ligne sobre et chic, spéciale pour les courses hippiques.

– Jacques Fath met en valeur la taille fine, les jupes voltigeantes et plissées.

cristobal-balenciaga-6984

Les années 1946 – 1959

– L’époque du New Look.

– L’atmosphère est très austère mais les gens ont envie de changement.

– Beaucoup d’expositions et de défilés pour faire revivre la mode à Paris.

– La Haute Couture revient en force avec beaucoup d’élégance et de raffinement. Finit les coupes choc !

– Les formes féminines sont à l’honneur donc plus d’épaulettes, des bustes étroits et des tailles marquées sont dans le vent.

– DIOR est la grande révélation et vient révolutionner tout cela. Des coupes ultra féminine, ultra opulente avec des jupes amples très marquée à la taille. Il est considéré comme un grand visionnaire.

– En 1957 plus de la moitié des exportations françaises sont en rapport avec la mode.

– Chanel fait son grand retour après des années d’absences avec le fameux petit tailleur et les codes Chanel aujourd’hui devenus mythique.

– Les nouveaux arrivants sont Balmain et Givenchy.

– Balenciaga joue sur la modernité et s’inspire de l’Espagne. La marque créée une collection pour tous les corps de femme. Un succès.

– Un nouveau mouvement apparaît, celui de la culture « jeune » qui vient des USA. On voit Elvis Presley, le rock, le sportwear, le jean et le blouson, mais aussi les lunettes de soleil, les short et les bikinis ! C’est à ce moment là que le Blue Jean débarque en France !

mode_annees_40_mode_large_histoire chanel-tailleur

Les années 1960 – 1967

– La société de consommation commence à prendre de l’ampleur.

– Le culte de la jeunesse est installé.

– La génération du Baby Boom sont en quête de liberté et font la révolution sexuelle, du rock’n’roll, rejette la bourgeoisie. Les hommes ont les cheveux longs et les femmes mettent des tailleurs pantalons.

– Les stylistes londoniens cartonnent mais Paris reste la capitale de la Mode.

– Yves Saint Laurent débarque dans l’arène après avoir été bien formé par Dior.

– L’art revient dans la couture, mais cette fois sous forme de clin d’œil ou d’hommage.

– La mode se tourne alors vers le futur et on voit apparaître les robes et les bottes plastique !

– Un certain Paco Rabanne commence à faire parler de lui avec des robes fabriquées comme des bijoux fantaisie et à partir de métal et plastique.

58579045_p mode_annees_60_mode_large_histoire

Les années 1968 – 1976

– « Flower Power » – Peace mon frère ! Avec les guerre, les armements et l’écologie autant vous dire que les jeunes en ont ras le bol et remette en cause les conventions. Le mouvement Hippie est né. Tout devient fait main, naturel et le style gitane champêtre est tendance.

– Sonia Rikiel œuvre pour la libération de la femme à cette époque.

– Des nouvelles silhouette apparaissent avec des robes maxi ou mini, les Hot Pants et même les fameux pat’d’eph’.

– Saturday Night Fever et le Disco fait fureur ! Veste étriquée, paillettes, bottines, pat’d’eph’ et look androgynes débarquent.

– Un gros déclin de la Haute Couture à ce moment là. Décès de Coco Chanel (qui a du être malade de voir du mauvais goût partout) et Balenciaga ferme à Paris. Mais YSL résiste bien grâce à ses muses comme Andy Warhol, Catherine Deneuve etc…

53126386_p mode_annees_70_mode_large_histoire

Les années 1977 – 1989

– Encore une petite crise économique. Des mouvements radicaux arrivent et le conservatisme est de rigueur. Mais l’optimisme et la prospérité des années 80 reviennent. Le culte de l’argent, de la réussite sociale et professionnelle arrivent à notre grand bonheur !

– Le mouvement Punk est là. Et Vivienne Westwood en joue.

– La mondialisation commence. Tous les pays s’y mettent. USA, UK, Allemagne, Japon, Italie…

– On revisite extrêmement le passé. « La mode n’invente plus mais réinvente ».

– Les messieurs apprécie de voir apparaître les Super Tops Models avec des corps qui vont en faire rêver plus d’un !

– « le fric c’est chic »

– En France, Karl Lagerfield arrive chez Chanel. Monsieur Jean Paul Gaultier, Thierry Mugler et Christian Lacroix arrivent. Rien que ça ! Du côté des américains on va découvrir DKNY, Calvin Klein et Ralph Loren. Au Japon ça sera Kenzo et Yamamoto, en Italie on verra Armani ou Versace. En bref… Que du beau monde !

senaip

Les années 1990 – 1999

– La Mondialisation bat son plein ! Un peu de récession, de peur pour la Terre et de besoin d’authenticité se fait ressentir. Le mouvement hippie chic voit le jour.

– Le Rap & Le Grunge arrivent. Oui oui… en même temps ! La mode s’inspire de la rue.

– le « pur » et le « be yourself » domine. Faut être décontracté quoi.

– L’unisexe débarque. Jean et T-shirt pour tout le monde !

– La Haute Couture se voit relancée et LVMH recrute. Givenchy et Jonh Galliano sont au sommet. Dolce & Gabbana a du succès et Gucci dévoile son glamour à l’italienne.

beverly look-willow-smith-will-smith-pere-fille-prince-image-430107-article-ajust_650 nirvan10

Les années 2000

L’émergence des grandes marques de prêt-à-porter comme Zara, H&M etc… La mode devient accessible à tout le monde !

.

.

.

Et voilà ! J’espère que ça vous a plus.

Publicités

Une réflexion sur “Fashion History

Partager votre opinion

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s